Aller au contenu
Expertise hydrique et barrages

Plan d'action 2001-2002

1. Présentation du Centre d’expertise hydrique du Québec 

1.1 Centre d’expertise hydrique du Québec 

1.2 Mission et mandat 

1.3 Structure organisationnelle 

1.4 Produits et services 

1.4.1 Produits de connaissance
1.4.2 Gérance 
1.4.3 Expertise-conseil
1.4.4 Actes légaux 

1.5 Clientèles 


1. Présentation du Centre d’expertise hydrique du Québec

1.1 Centre d’expertise hydrique du Québec

Le Centre d’expertise hydrique du Québec (CEHQ) est une unité administrative du ministère de l’Environnement qui acquiert et diffuse des connaissances sur le régime des cours d’eau du Québec et qui fournit des services professionnels en hydraulique et en hydrologie. Également, il gère les ouvrages hydrauliques et les terres du domaine hydrique appartenant à l’État et voit à la sécurité des barrages privés et publics.

Le Centre a été créé à partir de la Direction de l’hydraulique et de l’hydrique, à la suite de la fusion de trois unités administratives œuvrant dans le domaine de l’eau.

Les activités et les ressources du CEHQ sont régies par la Loi sur le ministère de l’Environnement, la Loi sur l’administration publique, la Loi sur la fonction publique, la Loi sur l’administration financière et les règles encadrant la gestion gouvernementale des ressources humaines, financières, matérielles et informationnelles.

1.2 Mission et mandat

La mission du Centre d’expertise hydrique du Québec est de : « Gérer le régime hydrique du Québec avec une préoccupation de sécurité, d’équité et de développement durable ».

Le rôle du CEHQ consiste à assurer la régularisation du régime des eaux par l’exploitation des barrages publics, de même que la gestion foncière et l’intégrité du domaine hydrique de l’État, la sécurité des barrages et, par conséquent, à protéger davantage les personnes et les biens contre les risques qui sont associés à la présence de ces ouvrages. Il assure également le soutien aux municipalités dans la détermination des zones inondables et des moyens de lutte contre les inondations et, enfin, de manière plus générale, l’acquisition de connaissances nécessaires au Ministère pour assurer la gestion de l’eau. Ces activités s’appuient sur l’application de la Loi sur la sécurité des barrages (2000, chapitre 9) et de la Loi sur le régime des eaux (L.R.Q., c. R-13).

Succinctement, le mandat du CEHQ est le suivant :

1.3 Structure organisationnelle

La structure organisationnelle du Centre d’expertise hydrique du Québec reflète sa volonté de consolider ses acquis et de se doter des outils nécessaires pour être une organisation efficace et efficiente qui se préoccupe de la qualité des produits et services offerts à sa clientèle. L’organigramme du CEHQ est présenté à l’annexe 1 de ce document.

1.4 Produits et services

Les produits et services que le Centre d’expertise hydrique du Québec fournit se situent principalement dans quatre champs de prestation.

1.4.1 Produits de connaissance

Les produits de connaissance sur le milieu hydrique visent la diffusion d’informations essentielles et stratégiques pour l’organisation et sa clientèle. Ces produits sont diffusés, principalement, sous forme de relevés, de rapports, d’études ou de cartes, sur support papier ou, dans certains cas, sur fichier électronique. Ils comprennent notamment :

  • les données hydrométriques (niveaux, débits);
  • les rapports et études hydrologiques (études statistiques, annuaire hydrologique);
  • les données physiographiques et morphologiques sur les lacs et les cours d’eau;
  • la cartographie : bathymétrie des lacs et cours d’eau, zones inondables, bassins hydrographiques (numérisés);
  • la codification des lacs et des cours d’eau (localisation géoréférencée);
  • les données foncières sur les cours d’eau (tenure et délimitation);
  • le répertoire des barrages privés et publics.

1.4.2 Gérance

Le service de gérance comprend la gestion, la surveillance et l’entretien de près de 800 barrages publics. De ce nombre, 650 sont sous la responsabilité du ministère de l’Environnement, lequel assure aussi l’exploitation de quelques 150 barrages pour le compte du Curateur public du Québec. Ces ouvrages, et leur retenue d’eau, servent à plusieurs fins, dont le contrôle des inondations, l’approvisionnement en eau municipale ou industrielle, la régularisation en vue de la production hydroélectrique, la mise en valeur de la faune, la récréation et la villégiature.

À cela s’ajoute, l’exploitation de 240 stations hydrométriques dispersées sur tout le territoire québécois. Elles servent à mesurer les débits et les niveaux des cours d’eau des principaux bassins versants.

1.4.3 Expertise-conseil

Le service d’expertise-conseil regroupe essentiellement les avis et les services-conseils techniques et scientifiques dans les domaines suivants :

  • hydraulique (comportement des cours d’eau, dérèglement du régime hydrique, mécanique des glaces, phénomène d’érosion);
  • hydrologie (études statistiques);
  • prévisions hydrologiques et de ruissellement (prévision de crues);
  • sécurité des barrages (stabilité, surveillance et entretien);
  • délimitation des zones inondables (en période de crues);
  • systèmes d’acquisition de données (collecte et télétransmission);
  • gestion intégrée des plans d’eau (réservoirs) et des bassins hydrographiques (sous l’aspect quantitatif de l’eau);
  • arpentage (études, recherches et délimitation à des fins foncières et environnementales des cours d’eau, réserves écologiques et autres).

1.4.4 Actes légaux

Le suivi légal et réglementaire englobe l’analyse des dossiers et la production des divers actes administratifs ou légaux requis en vertu de la Loi sur la sécurité des barrages (2000, chapitre 9) et de la Loi sur le régime des eaux (L.R.Q., R-13). Ce suivi, dans le cas de la Loi sur le régime des eaux, porte également sur la délivrance de droits d’occupation du domaine hydrique de l’État ainsi que sur les terres publiques affectées par des ouvrages de retenue; il touche enfin à l’aliénation ou à l’échange d’une portion du domaine public, selon la nature de l’occupation qui y est consentie. La gestion des droits d’occupation consentis pour l’utilisation du domaine hydrique de l’État concerne environ 4000 baux et 1500 permis. L’application de la Loi sur la sécurité des barrages, nécessite quant à elle, le suivi et le contrôle de la conformité réglementaire des propriétaires de barrages.

Globalement, la clientèle qui a recours aux produits de connaissance et aux services d’expertise-conseil peut obtenir ces produits et services, ou leurs équivalents, à l’extérieur du CEHQ. Pour les produits et services rattachés à la Loi sur le régime des eaux et à la Loi sur la sécurité des barrages, la clientèle est tenue de s’adresser au CEHQ.

1.5 Clientèles

La ressource eau occupe une place prépondérante au Québec, ce qui explique que les produits et services du CEHQ s’adressent à un éventail diversifié de clientèles. Parmi celles-ci, on retrouve les suivantes.

De plus, au regard des lois dont le Centre d’expertise hydrique du Québec assume l’administration, toutes les personnes et les organismes qui y sont soumis, ou leurs mandataires, font partie de notre clientèle. Le ministère des Ressources naturelles, partenaire dans l’application de la Loi sur le régime des eaux, est également considéré dans ce contexte comme un client.

Début du document   Section suivante  Fin du document

 

Barre de navigation
Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2003